Home
18 December 2017 ( 2329 views )
Advertisements

La Reine Elisabeth II serait la descendante du Prophète, selon un prestigieux institut de généalogie

Remonter le temps sur la trace d’illustres ancêtres peut réserver des surprises de taille près des rives de la Tamise, de celles qui sont de nature à mettre en émoi Buckingham Palace et la monarchie britannique, voire même au-delà, le Vieux Continent rongé par l’islamophobie…

Quand, en 1986, le prestigieux institut de généalogie Burke’s Peerage, l’un des plus renommés au monde, s’est attelé à la lourde tâche de reconstituer la lignée royale de la Reine Elisabeth II, son directeur de l’époque, Harold Brooks-Baker, était loin d’imaginer que ses recherches minutieuses le conduiraient à établir un lien de parenté avec un grand personnage de La Mecque, qui marqua de son immense influence l’histoire de l’humanité tout entière : le Prophète Muhammad (saws).

En effet, après avoir réussi à démêler l’écheveau de ses buissonnantes ramifications couronnées, le célèbre institut, créé à Londres en 1826, a fait une découverte extraordinaire dans l’arbre généalogique de Sa Gracieuse Majesté : elle serait la 43ème arrière-petite-fille du Prophète de l’islam. De quoi faire grincer bien des dents et s’entrechoquer les continents !

« Le peuple britannique, à de rares exceptions, ignore que le sang de Mahomet coule dans les veines de la Reine. Cependant, tous les chefs religieux musulmans sont fiers de ce fait », a déclaré récemment Harold Brooks-Baker qui ne met aucun conditionnel pour détailler la filiation qui lie la famille royale britannique à la figure éminente de la religion musulmane, objet de viles calomnies encore et toujours.

« La famille royale britannique descend de Mahomet par les rois arabes de Séville, qui régnaient autrefois sur l’Espagne : par le mariage, leur sang passa aux rois européens du Portugal et de la Castille, et à travers eux au roi Edouard IV du XVe siècle », assure-t-il, documents à l’appui.

Un petit rappel historique s’impose : Abu al-Qasim Muhammad ibn Abbad, descendant du prophète Mahomet, fut le premier souverain musulman de Séville, jusqu’à sa mort en 1042. Il forma la dynastie des Abbadides qui régna sur la cité de 1023 à 1091, après le démembrement du califat Omeyyade de Cordoue.

Le petit-fils d’Al-Qasim, Muhammad Al-Mu’tamid, lui succéda à Cordoue, en 1071. Il fut détrôné en 1091 par les Almoravides du Maroc. Après la chute de la dynastie, la fille d’Al-Qasim, Zaïda, descendante directe du Prophète, épousa le roi Alphonse VI, roi espagnol de Léon et de Castille, se convertissant ensuite au catholicisme romain.

Deux siècles plus tard, Maria de Padilla, descendante du roi Alphonse VI et de Zaïda, eut quatre enfants avec le roi Pierre de Castille, dont deux épousèrent les fils du roi Edouard III d’Angleterre. Isabelle de Castille, épouse d’Edmund de Langley, premier Duc d’York, donna naissance à Richard de Conisburgh, comte de Cambridge. Le controversé Earl of Cambridge engendra le duc d’York, Richard Plantagenêt, qui décéda à l’âge de 49 ans. Son fils Edouard IV, roi d’Angleterre, régna sur le royaume de 1461 jusqu’en 1483.

Et le reste, c’est de l’histoire, comme on le dit communément…

Recommended Videos

Advertisements

You may also like

Le pardon de tous tes péchés en moins de 2 min - Nader Abou Anas et Mourad traducteur en Lsf Un Chrétien reste sans voix face à Zakir Naik L’importance de l’éthique dans l’éducation musulmane (2) La gravité de laisser la prière en groupe - Cheikh Ar Rouhayli